Comment vit-on l’unité des chrétiens au Congo ?

18 – 25 janvier 2020 : Semaine de prière pour l’unité des chrétienspar Monique Bassin

Cette année, c’était au tour des chrétiens de Malte de préparer la cérémonie unitaire. Ils nous ont rappelés que Saint Paul avait souffert de la mer déchainée à Malte, il y 2’000 ans. Au Congo, les éléments se déchaînent aussi : dans les provinces du Kivu, les rivières Osso et Lowa débordent régulièrement. La plus grande misère y règne et des groupes armés sévissent, laissant des orphelins et des enfants-soldats dans la détresse. Etre Partenaires, l’œuvre d’entraide de l’église catholique-chrétienne de la Suisse, soutient le diocèse anglican pour combattre les épidémies, telles que le choléra, la dysenterie et le typhus, sans parler du virus Ebola qui est réapparu l’année passée.

A Goma, le 25 janvier, la prière œcuménique s’est terminée par une visite de solidarité aux prisonniers. Mgr Desire Mukarniwa, évêque anglican, a mobilisé les chrétiens pour aller les nourrir et les vêtir. Les paroissiens des communautés catholique-romaine, anglicane et luthérienne ont ainsi cuisiné des haricots et du riz, et rassemblé des vêtements. Tous se sont retrouvés le dimanche à 15 heures pour cette action.

Pendant la semaine qui précédait, les différentes communautés se sont rendu des visites matinales, d’une heure et demie, me dit-ton, ponctuées de prédications, de prières, de chants offerts par les différentes chorales. C’est vraiment sympa et revivifiant, m’écrit ma correspondante au Kivu, Claudaline Muhindo, épouse de Mgr Désiré : « […] les gens se retrouvent, et tu peux sentir une atmosphère spirituelle inhabituelle qui inonde l’espace et le cœur des gens – avec des sourires aux lèvres. »